• C comme Chrysalide - Le crapaud

     

    Le crapaud

     

    Je me demande bien

     Pourquoi personne n’apprécie les crapauds.

     Ce sont pourtant de braves animaux

     De gentils batraciens

     A la peau agréablement granuleuse

     Et au coassement sympathique.

     Leurs amusantes pupilles globuleuses

     Vous fixent avec un air énigmatique.

     

    Bon d’accord, ils ne sont pas très beaux

     Au premier abord, et leur gorge

     Qui gargouille comme une forge

     Ou comme un moulin à eau

     N’est pas très engageante.

     En plus leur humeur est très changeante

     On dirait un bébé qui change tout le temps d’avis

    Il s’approche puis s’éloigne, ce n’est pas une vie !

     

    Il faut dire qu’il n’apprécie pas les humains

     Le crapaud préfère de loin

     Les marécages et les nénuphars

     A l’enfer urbain pareil au cauchemar

     D’un nourrisson innocent.

     Pourquoi ennuyer cette pauvre bête

     Qui veut juste vivre tranquille dans son étang

     Où il fait des repas de fête

     Constitués de mouches et de libellules ?

     Le crapaud est le seigneur du crépuscule :

     Tel un roi soleil veillant sur sa cour

     Aux conspirations humaines il est sourd.

     Il préfère écouter le chant des grillons

     Qui font paraître le règne de la lune moins long.

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :