• Critique de... 1Q84 livre 2 : Juillet-Septembre

     

    Critique de... 1Q84 livre 2 : Juillet-Septembre

     

    Résumé : Le monde 1Q84 a été révélé. Miroir d’un univers à la dérive ou promesse d’un présent recomposé hors des ténèbres, il déploie ses brumes oniriques et ses deux lunes. Autour de lui, Tengo et Aomamé gravitent, voués à leur destin. Best-seller mondial, le chef-d’œuvre de Murakami découvre la vérité humaine à la frontière des mirages.

     

    Critique : Alors que le premier volume de 1Q84 était une sorte d’immense introduction, dans ce deuxième tome tout s’accélère : le monde étrange imaginé par Fukaéri et Tengo prend vie, le voile se lève sur quelques secrets de la secte des Précurseurs, et Aomamé passe enfin à l’action – non sans voir sa vie totalement bouleversée par les révélations du père de Fukaéri, qui a vraisemblablement de véritables pouvoirs surnaturels. La jeune tueuse à gages doit aussi faire face à la perte d’un proche qui va l’ébranler plus qu’elle ne veut se l’avouer. C’est également au cours de ce tome que Tengo et Aomamé se croisent furtivement, sans toutefois se parler – en effet Aomamé reconnaît son premier amour mais Tengo, lui, ne la voit pas… Le chapitre final concernant la tueuse à gages se termine de manière magistrale et ne donne qu’une envie : lire la suite !!

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :